La première couronne de Paris, de plus en plus attractive

Les prix de l’immobilier à Paris peuvent-ils continuer à augmenter ainsi ? C’est la question sur laquelle spéculent tous les spécialistes du secteur depuis des années, dans un contexte où le prix moyen au mètre carré flirte avec les 10 000 € du mètre carré dans la capitale. Néanmoins, force est de constater que l’explosion de la bulle promise à tant de reprises à force d’augmentation des prix n’a pas eu lieu, et qu’il se trouve toujours des acheteurs pour faire augmenter ces derniers. Face à une telle situation, les parisiens se sont reportés peu à peu sur les communes de la “première couronne”, qui à leur tour sont devenues très attractives.

Les communes du nord-est parisien séduisent un nombre croissant d’acheteurs

Le nord-est de Paris reste la zone intra-muros encore la plus accessible en terme d’immobilier. De fait, elle est devenue un repaire d’endroits branchés investis par une population de jeunes actifs qui apprécient la mixité et la vie qui caractérise ces quartiers à l’origine très populaires. Par ricochet, une commune limitrophe comme Pantin voit également son attractivité décuplée, avec des prix qui ne cessent de monter. Ainsi, si vous recherchez au nord-est de Paris, ce peut être le bon moment pour acheter un bien.

Les communes au sud de Paris plaisent de par leur cadre de vie

Autre zone qui tire son épingle du jeu actuellement, les communes qui forment la première couronne au sud de Paris ont vu leur attractivité fortement augmenter ces dernières années. Issy-les-Moulineaux et Montrouge sont en effet devenues très prisées, attirant un public composé de jeunes parents et de familles. La proximité d’espaces verts et une bonne desserte en transports séduisent en effet des ménages en recherche de quartiers résidentiels calmes, propices à élever des enfants. Dans ces communes, les prix ne devraient donc pas cesser d’augmenter sur les années à venir.